En cours de chargement...

Sienna Miller

La femme Caroll idéale

Sienna Miller est le visage de Caroll depuis cinq saisons.
Plus qu’une amitié, c’est une véritable confiance,
un fort partage des valeurs et de la mode qui lie Sienna à Caroll.
Pourquoi Sienna c’est Caroll ?

Parce qu’on est toutes des Sienna

Sienna est depuis qu’on la connaît celle dont on voudrait connaître le secret, tant son naturel désarmant nous subjugue. Elle plaît autant aux filles qu’aux garçons : on veut lui ressembler, ils adoreraient qu’on lui ressemble. Fashion sans en faire trop, pétillante mais pas superficielle, Sienna Miller est actrice, it girl et égérie Caroll.

Mais c’est avant tout une femme de goût, qui sait ce qui lui va, qui veut retrousser les manches de son blazer pour le moderniser et mélanger des imprimés qui ne vont pas dans le même sens. On aimerait toutes être des Sienna.

Ce qui me donne envie de m’habiller le matin, c’est l’idée que ça va me mettre de bonne humeur

Parce que 2015
est l’année Sienna

Sienna est au cœur de l’actualité en 2015 avec son retour sur les grands écrans.

Avec au moins trois films à l’affiche cette année, Sienna Miller sera partout : au cinéma, dans les magazines à chacune de ses apparitions, sur les tapis rouges des plus grandes cérémonies etc. Résultat ? Ses looks seront décryptés, analysés, avant d’être copiés. Sienna Miller icône de mode ? On n’en a jamais douté et on le pense cette année plus que jamais.

Parce qu’elle
mène tout de front

Devenue maman à plein temps d’une petite Marlowe, Sienna Miller était devenue plus discrète sur la scène fashion ces deux dernières années. Même si elle reconnaît volontiers en interview que devenir mère a été la chose la plus naturelle au monde pour elle, en 2015, elle revient sur le devant la scène, aussi bien ciné que fashion. La nouvelle Sienna ?

Devenir mère a été pour moi une évidence. Mais je reste une femme et j’aime toujours autant m’habiller

Une allure très française qui nous conforte dans l’idée qu’elle est autant maman que modeuse, aussi sérieuse qu’insouciante. Elle était vraiment l’égérie rêvée pour un hiver mode et moderne comme celui de Caroll.